L’importance des luminaires dans la décoration intérieure

Lorsqu’on entre dans une pièce équi­pée d’une lumi­no­si­té convi­viale, accueillante, il est tout à fait natu­rel de s’y sen­tir à l’aise immé­dia­te­ment et au fil du temps, de gagner un som­meil de qua­li­té. Dans le cas contraire, lorsque l’éclairage est insuf­fi­sant ou dur, l’humeur change entiè­re­ment, les per­for­mances cog­ni­tives diminuent.

Deve­nir déco­ra­teur /décoratrice d’in­té­rieur en for­ma­tion à distance

formation-decoratrice_documentation-gratuite


Lorsqu’ils sont bien choi­sis, asso­ciés et fixés, les lumi­naires modi­fient indis­cu­ta­ble­ment l’atmosphère d’une pièce, mais aus­si la per­cep­tion consciente et incons­ciente de sa super­fi­cie. En matière de déco­ra­tion inté­rieure, pour un résul­tat har­mo­nieux, fonc­tion­nel et tout en style, les sources d’éclairage doivent éga­le­ment être en har­mo­nie avec les cou­leurs, la taille de l’espace, la pré­sence de lumière natu­relle et l’ameublement.

Comment déterminer les luminaires adéquats ?

L’un des rôles majeurs des lumi­naires dans la déco­ra­tion inté­rieure est la fonc­tion­na­li­té, aus­si, ils peuvent être beaux tout en offrant un éclai­rage direc­tion­nel ou glo­bal. En effet, hor­mis leur aspect esthé­tique, ils doivent éclai­rer, créer une atmo­sphère, per­mettre de se dépla­cer en toute sécu­ri­té et don­ner envie d’être chez soi. Voi­ci quelques cas concrets :
Les sus­pen­sions et les appliques per­mettent de créer un point focal. Ces deux caté­go­ries de lumi­naires trouvent par­fai­te­ment leur place au-des­sus d’un îlot de cui­sine, pour éclai­rer des œuvres d’art sur un mur, ou être fixées dans un coin pour créer un coin lec­ture confor­table.
Les lam­pa­daires et les lampes à poser com­plètent l’éclairage natu­rel afin d’agrémenter la per­cep­tion de l’espace. Ces lumi­naires sont par­faits pour l’éclairage d’am­biance.
Les zones étroites et dif­fi­ciles à déco­rer, telles que les cou­loirs, néces­sitent des éclai­rages tels que les appliques, à ali­gner le long des murs.
Les petites sus­pen­sions quant à elles peuvent être fixées au-des­sus des éviers de cui­sine, mais aus­si faire office de lampes de che­vet ou éclai­rer les petites pièces telles que la buan­de­rie. Ces sources lumi­neuses per­mettent concrè­te­ment de dési­gner cer­taines zones.
Enfin, on uti­lise des ampoules à spectre com­plet pour équi­per les lumi­naires de pièces en manque de lumière natu­relle afin de créer l’illusion de lumière du jour.

Le maillage lumineux, un exercice délicat, mais essentiel

Dans la pra­tique, la per­cep­tion de l’espace varie en fonc­tion de l’efficacité avec laquelle la lumière se reflète sur les murs. Il peut s’agir, par exemple, d’appliques murales de la gamme And­tra­di­tion. Tou­te­fois, un bon maillage lumi­neux doit com­por­ter trois couches d’éclairage.

Les trois couches d’éclairage

Les spé­cia­listes expliquent qu’un éclai­rage adé­quat doit être com­po­sé de trois couches lumineuses :

  • L’éclairage prin­ci­pal ;
  • L’éclairage de tâche ;
  • L’éclairage d’accentuation.

L’éclairage principal ou ambiant

Comme son nom l’indique, l’éclairage prin­ci­pal ou ambiant per­met d’obtenir une lumi­no­si­té glo­bale de la pièce. En com­bi­nant, par exemple, les lumi­naires d’in­té­rieur de la marque Kare Desi­gn, on obtient une lumi­no­si­té confor­table, sans éblouis­se­ment, qui per­met de cir­cu­ler et de voir sans gêne.
Dans les pièces telles que la salle de bain, l’éclairage ambiant sert éga­le­ment d’é­clai­rage de tâche. Pour cela, il est pré­fé­rable d’opter pour une sus­pen­sion, un pla­fon­nier, des appliques murales, des spots encas­trés ou sur rail.
Pour résu­mer, il est indis­pen­sable d’avoir une source d’éclairage prin­ci­pal dans toutes les pièces du logement.

L’éclairage de tâche

L’éclairage de tâche se concentre sur une zone spé­ci­fique, où il est essen­tiel d’avoir une lumi­no­si­té plus forte, par exemple, pour lire, cui­si­ner, décou­per des ali­ments, faire les devoirs, faire ses comptes, etc. L’éclairage de tâche peut être four­ni par des spots encas­trés et sur rail, une sus­pen­sion, un spot sous armoire, une lampe à poser ou de bureau, voire, la lampe exten­sible Petra de la marque Faro ! Ce type d’éclairage ne doit pas pro­vo­quer des reflets ou créer des ombres gênantes et doit être suf­fi­sam­ment puis­sant pour évi­ter la fatigue oculaire.

L’éclairage d’accentuation

L’éclairage d’ac­cen­tua­tion pos­sède un inté­rêt esthé­tique tout en com­plé­tant les deux couches lumi­neuses pré­cé­dentes. Dans le cadre de la déco­ra­tion inté­rieure, l’éclairage d’accentuation per­met d’attirer l’at­ten­tion sur des élé­ments tels que les mou­lures, détails archi­tec­tu­raux inédits, objets d’art, etc.
Pour rem­plir son rôle de la plus belle des manières, l’é­clai­rage d’ac­cen­tua­tion doit dif­fu­ser au moins trois fois plus de lumière sur l’objet de toutes les atten­tions que l’é­clai­rage géné­ral. Pour l’obtenir, il convient d’installer un spot encas­tré, sur rail ou des appliques murales.

Décoration intérieure, luminaires et couleurs

Les lumi­naires peuvent éga­le­ment chan­ger la per­cep­tion des cou­leurs d’une pièce ou d’une sur­face, s’il s’agit d’un lumi­naire d’accentuation. De plus, il est acquis que les cou­leurs fon­cées tendent à rétré­cir une pièce, contrai­re­ment aux colo­ris plus clairs.
Ain­si, l’éclairage per­met d’agrandir les espaces rétré­cis par les cou­leurs en adou­cis­sant ces der­nières. Pour obte­nir un tel résul­tat, il est conseillé d’installer un éclai­rage direc­tion­nel, tel qu’un spot sur rail, un lumi­naire encas­tré, dont la lueur, douce et orien­tée vers le bas, éclaire le sol plu­tôt que les murs.

La qualité de l’éclairage, un sujet incontournable

Dans le cadre d’un pro­jet de déco­ra­tion inté­rieure, il est essen­tiel de pou­voir comp­ter sur four­nis­seur dis­po­sant de bons pro­duits, d’un éven­tail varié de sources lumi­neuses modernes, belles et durables. En choi­sis­sant les lumi­naires d’intérieurs adé­quats, le résul­tat frise la per­fec­tion, tout en per­met­tant de créer un envi­ron­ne­ment par­fait pour chaque uti­li­sa­teur.
Aujourd’hui, les pro­fes­sion­nels du desi­gn inté­rieur ont la chance de pou­voir comp­ter éga­le­ment sur des tech­no­lo­gies d’éclairage en constante évo­lu­tion à tel point, que plu­sieurs cen­taines de pro­duits appa­raissent sur le mar­ché et cela, chaque année.
Pour gar­der une lon­gueur d’avance sur la concur­rence, les desi­gners doivent ain­si visi­ter les salons de déco­ra­tion, par­ti­ci­per à des ate­liers et aux lan­ce­ments de nou­veaux pro­duits d’éclairage.


En conclusion


Les lumi­naires sont plus que des élé­ments dis­tincts d’un pro­jet de déco­ra­tion inté­rieure. Véri­tables outils, ils doivent être choi­sis avec le plus grand soin. En les inté­grant de manière réflé­chie, en ayant une bonne visi­bi­li­té sur le résul­tat final avant même qu’il ne prenne vie, les lumi­naires vont per­mettre de défi­nir l’humeur des uti­li­sa­teurs de l’es­pace, du fait de leur impact extra­or­di­naire sur la per­cep­tion humaine. De plus, en fai­sant preuve d’imagination et d’audace, leur contri­bu­tion s’étend à l’élégance géné­rale, la moder­ni­té et le style de l’intérieur qu’ils habillent en tant qu’accessoires.

Formation en décoration d’intérieur,
DOCUMENTATION GRATUITE

Avez-vous trou­vé cet article utile ? 

Note moyenne : 5/5

Aucun vote pour l’ins­tant. Soyez le pre­mier à noter cet article.