La décoration interieur zen asiatique [GUIDE COMPLET]

Lorsque vous cher­chez à inté­grer le style asia­tique zen dans votre inté­rieur, quelles sont les meilleures façons de maî­tri­ser ce style avec brio ? Pour vous ins­pi­rer, exa­mi­nons les moyens effi­caces de mettre en œuvre ce style de déco­ra­tion inté­rieure dans votre mai­son. De ce qu’il faut se pro­cu­rer, à ce qu’il faut pri­vi­lé­gier, voi­ci tout ce qu’il faut savoir.

Deve­nir déco­ra­teur /décoratrice d’in­té­rieur en for­ma­tion à distance

formation-decoratrice_documentation-gratuite

Qu’est-ce que le zen exactement ?

Le mot “zen” est la pro­non­cia­tion japo­naise du terme chi­nois “Ch’an”, qui est en fait la façon chi­noise de pro­non­cer “Dhya­na”, le mot sans­krit dési­gnant le concept de médi­ta­tion.
De nos jours, le terme “zen” est uti­li­sé pour décrire un état de conscience de notre place dans l’u­ni­vers et de paix avec nos pensées.

Alors, qu’est-ce que la décoration intérieure zen asiatique ?

La déco­ra­tion inté­rieure zen asia­tique est un style qui met l’ac­cent sur l’har­mo­nie, l’é­qui­libre, la tran­quilli­té et la sim­pli­ci­té dans votre mai­son.
Il s’ins­pire à la fois du concept de zen et de l’im­por­tance d’in­té­grer la nature dans votre décor, sou­vent pré­sent dans les mai­sons asia­tiques.
Le résul­tat est un style d’in­té­rieur unique, simple et mini­mal, mais qui com­porte éga­le­ment de riches superpositions.

Ce que vous allez adorer dans les intérieurs zen asiatiques :

Même si se débar­ras­ser de quelques objets peut sem­bler dif­fi­cile au début, l’in­té­gra­tion de ce style plus mini­ma­liste vous per­met­tra de tirer le meilleur par­ti d’une mai­son (et d’une vie) sans encom­bre­ment.
Vous vous sen­ti­rez déten­du et tran­quille dans ce qui était pro­ba­ble­ment un envi­ron­ne­ment plus char­gé et plus désor­don­né.
Vous crée­rez un lien plus fort avec la nature.

Comment créer un intérieur zen asiatique des plus relaxants ?

Avant de se concen­trer sur les carac­té­ris­tiques des inté­rieurs zen asia­tiques, il y a un point impor­tant qu’il faut gar­der à l’es­prit.
Bien sûr, cer­taines cou­leurs et cer­tains motifs peuvent vous aider à ren­for­cer ce style, mais n’ou­bliez pas qu’au cœur même du décor zen se trouve un sen­ti­ment de tran­quilli­té plu­tôt que des carac­té­ris­tiques spé­ci­fiques.
C’est pour­quoi il est recom­man­dé de don­ner la prio­ri­té à ce qui vous convient per­son­nel­le­ment lors­qu’il s’a­git d’ins­pi­rer un sen­ti­ment de paix et d’équilibre.

Choisissez une palette de couleurs naturelles…

Comme vous le savez main­te­nant, la nature est au cœur des inté­rieurs zen asia­tiques, et ce de plu­sieurs façons. La plus évi­dente est le fait que les palettes zen tournent géné­ra­le­ment autour de cou­leurs natu­relles.
Pour ren­for­cer le sen­ti­ment de calme de ce style, nous vous recom­man­dons de choi­sir les teintes les plus neutres et natu­relles dans les tons les plus doux pour vos cou­leurs pri­maires et secon­daires, comme le blanc, dif­fé­rentes nuances de beige ou le gris.
Pour ce qui est des accents, les options les plus popu­laires sont… tou­jours les cou­leurs natu­relles, bien sûr, mais dans des teintes plus vives (par exemple, vert, jaune, orange et bleu).

… et les tissus naturels

Une autre façon zen de célé­brer votre lien avec la nature est de choi­sir des tex­tiles natu­rels plu­tôt que des options syn­thé­tiques imper­son­nelles. De cette façon, vous ren­for­ce­rez éga­le­ment leur sen­ti­ment de légè­re­té et de confort qui peut vous aider à vous sen­tir plus déten­du à la mai­son.
Les tis­sus zen les plus popu­laires sont le lin, le coton et la laine, et vous pou­vez les incor­po­rer de plu­sieurs façons, des plus grands rideaux aux plus petits coussins.

… et des éléments naturels réels

Alors que les fleurs qui demandent beau­coup d’en­tre­tien et dont les par­fums peuvent vous dis­traire ne sont pas par­ti­cu­liè­re­ment popu­laires dans les inté­rieurs zen asia­tiques, les plantes sont essen­tielles.
Elles sont extrê­me­ment impor­tantes pour ce style grâce à leur effet cal­mant, à la fois parce qu’elles four­nissent de l’oxy­gène et parce qu’elles peuvent ren­for­cer votre palette avec des verts apai­sants.
Par­mi les espèces les plus popu­laires par­mi les­quelles vous pou­vez choi­sir pour ajou­ter à cette ambiance zen, on trouve les bon­saïs, les bam­bous, l’herbe à ser­pent et le dra­cae­na.
Mais les plantes ne sont pas le seul moyen de faire entrer la nature dans votre inté­rieur zen asia­tique !
En fait, les rochers ou les galets et les jeux d’eau peuvent éga­le­ment vous aider à vous détendre tout en vous sen­tant connec­té au monde exté­rieur. Encore mieux ? Com­bi­nez-les en créant votre propre jar­din de rocaille, soit à l’in­té­rieur, soit à côté de votre patio.
Si vous n’a­vez pas assez de place pour en ins­tal­ler un, vous pou­vez tou­jours opter pour une table de ratis­sage de sable ou de gra­vier plus petite. Ratis­ser des motifs et des lignes dans le sable est une habi­tude zen célèbre pour appor­ter un peu de paix et de clar­té lorsque vous avez l’im­pres­sion de ne pas pou­voir contrô­ler vos sou­cis.
Magni­fique jar­din zen minia­ture et ordi­na­teur sur une table en bois dans un bureau

L’importance de la lumière

Oubliez les pla­fon­niers fluo­res­cents les plus brillants ! Les inté­rieurs zen asia­tiques font la part belle à la lumière natu­relle du soleil et aux petites sources de lumière.
Si les grandes fenêtres et les grands espaces sont essen­tiels, nous savons qu’ils ne sont pas tou­jours pos­sibles selon la dis­po­si­tion de votre mai­son.
Si c’est le cas, ne vous inquié­tez pas : vous pou­vez tou­jours vous concen­trer sur plu­sieurs petites lumières afin de pou­voir contrô­ler leur inten­si­té et obte­nir dif­fé­rentes ambiances en fonc­tion de vos besoins et de votre humeur.

Par exemple, voi­ci quelques idées et lumi­naires zen typi­que­ment asiatiques :

  • Lam­pa­daires
  • Petites lampes de table
  • Lan­ternes japonaises
  • Bou­gies

En ce qui concerne les rideaux, il y a deux façons de conce­voir le décor zen : vous pou­vez choi­sir des modèles plus épais pour créer un sen­ti­ment d’in­ti­mi­té tout en rédui­sant les bruits exté­rieurs (ce qui est par­ti­cu­liè­re­ment astu­cieux si vous vivez dans un quar­tier bruyant de la ville) ou aller dans la direc­tion oppo­sée avec des rideaux trans­pa­rents qui mettent l’ac­cent sur l’élé­ment lumière.

Gardez votre décoration zen asiatique minimaliste

Les inté­rieurs zen asia­tiques sont éga­le­ment assez mini­ma­listes. Après tout, com­ment pou­vez-vous vous concen­trer sur la tran­quilli­té et l’é­qui­libre si vous êtes entou­ré et dis­trait par le désordre ?
C’est pour­quoi il est vive­ment recom­man­dé de com­men­cer votre voyage zen asia­tique par un désen­com­bre­ment signi­fi­ca­tif.
Cela ne signi­fie pas que vous devez vous débar­ras­ser de tous vos tableaux et objets déco­ra­tifs, mais plu­tôt que vous devriez envi­sa­ger de ne gar­der que ceux qui ont une signi­fi­ca­tion par­ti­cu­lière ou qui vous sont vrai­ment chers.
Pas­sez en revue cha­cun de vos objets et deman­dez-vous s’il sus­cite de la joie ou non.
Si ce n’est pas le cas, il n’a pro­ba­ble­ment pas sa place dans votre mai­son zen minimaliste.

Choisissez des meubles épurés

Une autre façon de main­te­nir cette impres­sion de mini­ma­lisme tout en évi­tant un aspect encom­bré est de s’en tenir à des meubles aux lignes claires et simples.
Essayez d’é­vi­ter les détails orne­men­taux et dis­trayants. Pri­vi­lé­giez plu­tôt des pièces moins nom­breuses mais de meilleure qua­li­té, en bois ou autres maté­riaux natu­rels.
Pour ren­for­cer encore ce sens de l’é­qui­libre, recher­chez des meubles bas de gamme de style japo­nais, un signe évident des inté­rieurs zen asia­tiques. Il vous aide­ra à main­te­nir le flux visuel de votre pièce sans inter­rup­tion tout en vous encou­ra­geant à vous sen­tir plus ancré.
Par exemple, il n’est pas sur­pre­nant que le type de lit le plus popu­laire dans les mai­sons zen soit l’emblématique lit à plateforme.

Pensez pieds nus

Mar­cher pieds nus peut vous aider à vous sen­tir plus ancré et connec­té à la nature, même lorsque vous êtes à l’in­té­rieur.
C’est pour­quoi ce ne serait pas une mau­vaise idée de choi­sir des solu­tions de revê­te­ment de sol qui vous encou­ragent à le faire… sans glis­ser.
Par exemple, envi­sa­gez un par­quet en bois, une fini­tion de sol en résine ou une moquette neutre.
Si vous n’a­vez pas envie de refaire tout votre sol, vous pou­vez déci­der d’ex­pé­ri­men­ter quelques tapis natu­rels (sur­tout lors­qu’ils sont en pur coton, en laine douce ou en paille) pour ajou­ter à cette sen­sa­tion de confort.

Les éléments caractéristiques des intérieurs zen asiatiques

Vous savez main­te­nant qu’une véri­table mai­son zen asia­tique doit se concen­trer sur l’ob­ten­tion du bon sens de l’é­qui­libre et de la tran­quilli­té pour ceux qui l’ha­bitent plu­tôt que de suivre des ten­dances spé­ci­fiques.
Tou­te­fois, si vous recher­chez une ins­pi­ra­tion plus concrète, voi­ci un petit réca­pi­tu­la­tif des élé­ments zen asia­tiques les plus dis­tinc­tifs (et de quelques autres) :

  • Les portes coulissantes
  • Les lits à pla­te­forme et autres types de meubles bas
  • Para­vents et sépa­ra­teurs de pièces pour créer des zones spéciales
  • Plantes
  • Un jar­din de rocaille et/ou une table de ratis­sage inclinée

Formation en décoration d’intérieur,
DOCUMENTATION GRATUITE

Avez-vous trou­vé cet article utile ? 

Note moyenne : 4/5

Aucun vote pour l’ins­tant. Soyez le pre­mier à noter cet article.