Décoratrice d’intérieur, en quoi consiste le métier et quelle formation suivre pour y parvenir ?

Être déco­ra­trice d’intérieur exige un cer­tain niveau de créa­ti­vi­té et de sens artis­tique. Cepen­dant, ces cri­tères ne sont pas suf­fi­sants pour exer­cer plei­ne­ment le métier. En effet, afin de maî­tri­ser toutes les tech­niques y affé­rentes, il est éga­le­ment indis­pen­sable d’avoir des com­pé­tences appro­fon­dies en agen­ce­ment d’espace, et de connaître l’utilisation des outils indis­pen­sables à l’exercice du métier. Voi­là pour­quoi il est obli­ga­toire de suivre des for­ma­tions adap­tées pour s’approprier le titre de « déco­ra­trice d’intérieur ».

Deve­nir déco­ra­teur /décoratrice d’in­té­rieur en for­ma­tion à distance

formation-decoratrice_documentation-gratuite

En quoi consiste le métier de décoratrice d’intérieur ?

Exer­cer en tant que déco­ra­trice d’intérieur revient à conce­voir des espaces dans le res­pect total des attentes des clients, en matière d’agencement, d’esthétique et de bud­get. Il lui appar­tient en effet de com­bi­ner maté­riaux, cou­leurs, mobi­liers, et acces­soires de déco­ra­tion pour que chaque pièce de la mai­son soit convi­viale, confor­table et agréable à vivre.

Dans le cadre de son inter­ven­tion, la déco­ra­trice doit maî­tri­ser les tech­niques de pro­por­tion pour que le tout soit en har­mo­nie, qu’il n’y ait aucune impres­sion de sur­charge, et que la pièce véhi­cule une atmo­sphère de fraî­cheur et de cha­leur à la fois.

Évi­dem­ment, il faut éga­le­ment qu’elle connaisse l’utilité de chaque nuance de colo­ris et de chaque objet pour qu’elle puisse déci­der de son empla­ce­ment et opti­mi­ser en même temps l’apport en lumi­no­si­té en intérieur.

Qu’est-ce que le client attend de la décoratrice d’intérieur ?

Afin de répondre aux attentes du client, la déco­ra­trice d’intérieur doit effec­tuer une visite sur les lieux et faire une étude de ses besoins. Elle lui pro­pose ensuite une esquisse pro­vi­soire qui décrit ses sou­haits avant de conce­voir un plan de réa­li­sa­tion définitif.

Lorsque ce der­nier convient au client, elle éla­bore des plans en 3D ou des maquettes pour don­ner un aper­çu réel des tra­vaux à livrer. Par la même occa­sion, elle entame les négo­cia­tions auprès de dif­fé­rents pres­ta­taires qui vont l’accompagner sur le chantier.

Elle pla­ni­fie le plan­ning d’intervention de chaque enti­té à chaque étape du pro­jet, elle assiste le client dans le choix du mobi­lier et des élé­ments déco­ra­tifs, et elle le sou­tient dans la réa­li­sa­tion des démarches admi­nis­tra­tives s’il y en a.

En plus de contrô­ler le bon dérou­le­ment des tra­vaux, elle doit s’assurer que chaque inter­ven­tion se fasse dans le res­pect des normes de sécu­ri­té exigées.

Quelles sont les formations à suivre pour devenir décoratrice d’intérieur de profession ?

Pour pou­voir s’occuper de toutes ces attri­bu­tions, il est néces­saire que la déco­ra­trice d’intérieur effec­tue une for­ma­tion dans le domaine des beaux-arts et des arts appli­qués.

En com­plé­ment de ces études, il est aus­si néces­saire qu’elle se forme en desi­gn d’espace, en art plas­tique, en décor archi­tec­tu­ral, et en art de l’habitat. Sinon, les diplômes en créa­tion de modèles et archi­tec­ture inté­rieure lui per­mettent éga­le­ment d’exercer ce métier.

Pour être déco­ra­trice d’intérieur à titre pro­fes­sion­nel, il est impor­tant que l’un de ces diplômes s’obtienne par le Conseil Fran­çais des Archi­tectes d’In­té­rieurs ou CFAI.

Aus­si, il est indis­pen­sable que les com­pé­tences aca­dé­miques soient com­plé­tées par la maî­trise de les nou­velles tech­no­lo­gies, sur­tout en matière de déco­ra­tion d’intérieur.

Il est donc indis­pen­sable pour tout pré­ten­dant à ce métier de se for­mer à l’utilisation d’un logi­ciel de concep­tion. Et en termes de pra­ti­ci­té et d’efficacité, le pro­gramme Sket­chup pro consti­tue une bonne alter­na­tive pour la créa­tion de plans, quelle que soit la com­plexi­té du chantier.

Une for­ma­tion de quelques jours pro­po­sée par https://www.formation-sketchup-pro.fr/ suf­fi­ra alors pour maî­tri­ser le prin­cipe de fonc­tion­ne­ment de ce logi­ciel et com­prendre son utilité.

Le logiciel Sketchup Pro : quels avantages pour la décoratrice d’intérieur ?

Scket­chup Pro est un pro­gramme de concep­tion d’esquisse en trois dimen­sions (3D). Uti­li­sé dans les pre­mières étapes de concep­tion du pro­jet, il per­met d’élaborer les bases du plan, qui peuvent ensuite affi­nées par des logi­ciels spé­cia­li­sés en architecture.

Le logi­ciel Sket­chup Pro pré­sente de nom­breux avan­tages, tant en matière de mani­pu­la­tion qu’au niveau des fonc­tion­na­li­tés. S’agissant d’un logi­ciel intui­tif, il ne requiert pas d’apprentissage sur une longue durée, mais s’apprend très faci­le­ment en un mini­mum de temps. De plus, il per­met une modé­li­sa­tion rapide des esquisses.

Il four­nit d’abord des plans de masse, et c’est à par­tir de ces der­niers que l’utilisateur apporte les modi­fi­ca­tions néces­saires en fonc­tion des besoins des clients. Et pour cou­ron­ner le tout, il offre aux déco­ra­teurs d’intérieur une pos­si­bi­li­té d’analyser vir­tuel­le­ment le pro­jet et de détec­ter de façon pré­coce toutes les ano­ma­lies ne pou­vant pas être repé­rées sur un plan en deux dimensions.

Pro­gramme plu­ri­va­lent par excel­lence, Sket­chup Pro convient à de nom­breux usages dans divers domaines d’activité. La déco­ra­trice peut ain­si l’utiliser aus­si bien à l’endroit du plan archi­tec­tu­ral qu’au niveau de l’aspect déco­ra­tif. Il est éga­le­ment adap­té à l’élaboration des esquisses rela­tives à la menui­se­rie. C’est ce qui fait de lui un logi­ciel com­plet pour réa­li­ser des tra­vaux en trois dimen­sions.

Sketchup Pro, un programme déjà adopté par de nombreuses décoratrices d’intérieur

Le métier de déco­ra­trice d’intérieur vous ins­pire et vous aime­riez vous for­mer à l’utilisation de Sket­chup Pro ? N’hésitez pas à vous faire aider par ceux qui exercent dans le domaine et qui ont déjà tiré pro­fit de ce logi­ciel 3D.

De nom­breux uti­li­sa­teurs sont pré­sents sur Inter­net pour vous témoi­gner de leur satis­fac­tion. Sinon, entrez en contact direct avec une pro­fes­sion­nelle qui est en mesure de vous dis­pen­ser les tech­niques y affé­rentes. Décou­vrez T.Fayolle, déco­ra­trice d’in­té­rieur et uti­li­sa­trice Sket­chUp.

Si vous vous ren­dez, par exemple, sur son site, vous trou­ve­rez des cours en regrou­pe­ment, dédiés aux débu­tants. La déco­ra­trice effec­tue des for­ma­tions dans toutes les grandes villes fran­çaises et les séances qu’elle dis­pense sont faites sur mesure, en fonc­tion de votre niveau et de vos attentes par rap­port au logiciel.

Pour vous ins­crire, il vous suf­fit de choi­sir la date et la loca­li­té qui vous conviennent. La for­ma­tion se déroule en quatre jours. Enfin, sachez que cer­taines for­ma­tions, notam­ment comme celle pro­po­sée par T.Fayolle sont prises en charge par Pôle Emploi à 100 %, et sont éga­le­ment éli­gibles au CPF.

Formation en décoration d’intérieur,
DOCUMENTATION GRATUITE

Avez-vous trou­vé cet article utile ? 

Note moyenne : 5/5

Aucun vote pour l’ins­tant. Soyez le pre­mier à noter cet article.