Comment devenir décoratrice de mariage

En tant que déco­ra­trice de mariage, vous serez res­pon­sable de la déco­ra­tion d’é­vé­ne­ments de mariage entiers. La créa­ti­vi­té est essen­tielle à la déco­ra­tion de mariage puisque vous devez trans­for­mer la vision d’un client en réa­li­té. Vous devez être capable de voir le poten­tiel dans un lieu par­ti­cu­lier et d’ai­der votre client à le voir aus­si. Le lieu est le cane­vas et vous êtes res­pon­sable de sa concep­tion et de sa mise en forme selon les dési­rs du client. Les déco­ra­teurs de mariage pro­fes­sion­nels ont une cer­taine flexi­bi­li­té pour déci­der com­ment s’é­ta­blir. Puisque vous offrez un ser­vice, vous devrez faire la pro­mo­tion de vous-même et de vos services.

Deve­nir déco­ra­teur /décoratrice d’in­té­rieur en for­ma­tion à distance

formation-decoratrice_documentation-gratuite

Obtenez une certification

Il n’y a pas d’exi­gences en matière de licence ou de cer­ti­fi­ca­tion pour deve­nir déco­ra­trice de mariage. Vous pou­vez tou­te­fois choi­sir de suivre un cours de cer­ti­fi­ca­tion pour en apprendre davan­tage sur la pla­ni­fi­ca­tion de mariages et d’é­vé­ne­ments. Non seule­ment une cer­ti­fi­ca­tion vous aide­ra à vous démar­quer de la concur­rence, mais les cours peuvent vous ensei­gner de nou­velles tech­niques et approches nova­trices que vous pour­rez appli­quer à la déco­ra­tion de votre mariage.

Rejoindre une association

Vous n’a­vez pas besoin d’être membre d’une asso­cia­tion pour être déco­ra­trice de mariage, mais l’adhé­sion peut vous aider à amé­lio­rer votre répu­ta­tion. Les nou­velles déco­ra­trices de mariage peuvent éga­le­ment béné­fi­cier du sou­tien, des res­sources, de l’in­for­ma­tion et du réseau­tage qu’une asso­cia­tion offre à ses membres. Pen­sez à à visi­ter la CCI de votre ville.

Suivre les exigences en matière de conformité

Les déco­ra­trices de mariage sont sou­vent des “tra­vailleurs auto­nomes”, mais vous pou­vez aus­si choi­sir de tra­vailler pour une entre­prise de pla­ni­fi­ca­tion de mariage à titre de déco­ra­trice. Bien que vous n’ayez pas besoin d’un diplôme pour être déco­ra­trice de mariage, vous devez tout de même être en règle. Sans pour autant créer une SARL, vous pou­vez créer une “entre­prise indi­vi­duelle” (EIRL) ou si vous débu­ter, sim­ple­ment vous décla­rer en tant que “micro-entre­pre­neur” (ancien­ne­ment auto-entrepreneur).

Commercialisez vos services

Vous pou­vez créer un port­fo­lio pour mon­trer votre tra­vail à des clients ou employeurs poten­tiels. Pour atteindre un large éven­tail de clients poten­tiels, vous pou­vez créer un site web affi­chant vos infor­ma­tions et les évé­ne­ments pré­cé­dents que vous avez déco­rés. Si vous n’êtes pas un tech­ni­cien aver­ti ou si vous vou­lez réduire les coûts, les blogs sont sou­vent gra­tuits et ne néces­sitent aucune com­pé­tence en concep­tion web. Si vous n’a­vez pas d’ex­pé­rience et que vous vou­lez vous faire connaître, vous vou­drez peut-être offrir vos ser­vices pour déco­rer un évé­ne­ment orga­ni­sé par un orga­nisme de bien­fai­sance ou un orga­nisme local.
Les réseaux sociaux sont très puis­sants pour cela, pen­sez à Ins­ta­gram ou Pin­te­rest qui sont des pla­te­formes taillées sur mesure pour la déco­ra­tion d’intérieur.

Faites passez le mot

Le bouche à oreille est une méthode effi­cace et gra­tuite de publi­ci­té pour les nou­velles déco­ra­trices de mariage. Votre répu­ta­tion est essen­tielle à une car­rière réus­sie dans la déco­ra­tion de mariage. Si vous avez de l’ex­pé­rience dans la déco­ra­tion de mariages ou d’autres évé­ne­ments, comme des fêtes d’an­ni­ver­saire ou des baby sho­wers, par­ta­gez vos pho­tos et encou­ra­gez les autres à les par­ta­ger éga­le­ment. Vous pou­vez visi­ter les bou­tiques de mariage et les fleu­ristes locaux pour vous ren­sei­gner sur l’ex­po­si­tion de vos cartes de visite. Assis­ter à des salons du mariage ou à des expo­si­tions vous donne éga­le­ment l’oc­ca­sion de com­mer­cia­li­ser vos ser­vices direc­te­ment auprès de futures mariées et d’autres ven­deurs. N’ou­bliez pas de déve­lop­per votre audience sur les réseaux sociaux comme Pin­te­rest ou Ins­ta­gram, c’est encore le meilleur moyen d’a­voir une com­mu­ni­ca­tion effi­cace très bon marché !

Formation en décoration d’intérieur,
DOCUMENTATION GRATUITE

Avez-vous trou­vé cet article utile ? 

Note moyenne : 3.9/5

Aucun vote pour l’ins­tant. Soyez le pre­mier à noter cet article.