Coach en décoration

formation-decoration-interieur-coach

Avant, on fai­sait appel à un pro­fes­sion­nel pour déco­rer son inté­rieur en lui confiant tout le tra­vail. De nos jours, la ten­dance n’est plus la même : les par­ti­cu­liers sont de plus en plus déter­mi­nés à s’impliquer et à agir par eux-mêmes, avec, bien sûr, un peu d’accompagnement. Ils veulent prendre en charge la concep­tion et la réa­li­sa­tion de leur pro­jet déco­ra­tion d’intérieur.

Dans ce cadre, les métiers de la déco­ra­tion ont évo­lué et a élar­gi ses domaines d’interventions. Une option est née : le coa­ching en décoration.

Que fait un coach décoration ?

Le coach déco est un conseiller doté d’une ima­gi­na­tion débor­dante qui conçoit des ambiances déco­ra­tives sans égal et accom­pagne ses clients dans la concep­tion d’une déco­ra­tion adap­tée à leur personnalité.

Il essaie de cer­ner la per­son­na­li­té de ses clients, découvre leurs attentes et défi­nit avec eux des pro­jets de déco­ra­tion adap­tés. Des méthodes de coa­ching qu’il aura apprises ulté­rieu­re­ment lui per­met­tront de gui­der ses clients dans le reloo­king de leur intérieur.

Réel met­teur en scène de l’ambiance de vie, le coach en déco­ra­tion peut conce­voir des aspects déco­ra­tifs en jon­glant entre har­mo­nies et cou­leur, éclai­rages et revê­te­ments, dis­po­si­tion du mobi­lier et objets décoratifs.

Il sélec­tion­ne­ra tous ces items avec ses clients, dépen­dam­ment de leur propre goût et per­son­na­li­té. En plus, il a pour mis­sion de faire en sorte que tout rentre dans le bud­get de ses clients. Pour ce faire, il s’entourera d’artisans qualifiés.

Que doit-on faire pour devenir un spécialiste du métier ?

Plu­sieurs entre­prises pro­posent une for­ma­tion, la plu­part du temps en ligne.

La for­ma­tion de Coach en déco­ra­tion est ouverte à tous, sans dis­tinc­tion pour une durée moyenne d’un an. Comme base, le coach en déco­ra­tion doit avoir une large connais­sance de l’histoire de l’art et du desi­gn, tout en étant capable de jouer avec la lumière et les cou­leurs dans le but de créer un cadre har­mo­nieux dans une maison.

La maî­trise des outils de tra­vail est aus­si néces­saire pour pou­voir aider les clients à se pro­je­ter. Il faut donc être au cou­rant des nou­velles ten­dances et des nouveautés.

Afin d’être un coach en déco­ra­tion digne de ce nom, vous devrez éga­le­ment avoir les qua­li­tés qui suivent : la créa­ti­vi­té, l’imagination, le sérieux et le sens de l’écoute. La minu­tie et la pré­ci­sion vont de pair avec tout cela. Il vous fau­dra aus­si être com­pré­hen­sif et souple : vous en aurez gran­de­ment besoin lorsqu’il y a une diver­gence d’opinions entre le client et vous.

Qui fait appel à un Coach en Décoration ?

En géné­ral, la clien­tèle d’un coach en déco­ra­tion est consti­tuée de par­ti­cu­liers pro­prié­taires ou loca­taires. Les gens font appel à un coach en déco­ra­tion juste après un démé­na­ge­ment dans une nou­velle mai­son ou un nou­vel appar­te­ment qu’ils sou­haitent déco­rer selon leurs goûts et besoins.

Il se peut aus­si qu’une entre­prise fasse appel à un pro­fes­sion­nel du métier pour leur gui­der dans la déco­ra­tion de nou­veaux locaux et bureaux selon leur image.

Des asso­cia­tions peuvent éga­le­ment avoir besoin des ser­vices d’un coach en déco pour les accom­pa­gner dans l’installation d’un nou­veau siège ou quar­tier géné­ral. Le coach en déco­ra­tion pour­rait donc être sol­li­ci­té par des par­ti­cu­liers, des entre­prises et des associations.

Coach en Décoration : avantages et inconvénients

En matière d’avantages, le métier de coach en déco­ra­tion n’est pas sou­mis à la pres­sion. Effec­ti­ve­ment, vu que tout se passe en géné­ral chez le client, les ren­contres et séances de tra­vail dépendent prin­ci­pa­le­ment de la dis­po­ni­bi­li­té de ce der­nier. De plus, c’est un métier très socia­li­sant : on échange avec dif­fé­rentes per­sonnes, on les écoute et on découvre beau­coup de choses sur eux.

Un autre aspect très posi­tif de ce métier, la nou­veau­té : c’est un tout nou­veau concept, et même à titre d’expérience, tout le monde veut, ne serait-ce qu’une fois dans leur vie, décou­vrir ce que ça fait de « refaire sa déco soi-même, mais avec l’aide d’un pro ».

Pour ce qui est des incon­vé­nients, le métier de coach en déco­ra­tion entraîne des frais : comme c’est au coach de se dépla­cer, il ou elle paie­ra les frais de sa poche, peu importe le nombre de fois où il ou elle devra se rendre chez son client.

Comme il n’y a pas de for­ma­tions offi­cielles avant de se lan­cer dans ce métier, la concur­rence pour­rait être rude, car toutes per­sonnes pas­sion­nées par la déco­ra­tion se décla­re­ront « spé­cia­listes » en la matière et devien­dront des adver­saires potentiels.

Plus vous aurez de contacts dans votre car­net d’adresses, plus vous aurez de clients. Mal­heu­reu­se­ment, ce métier ne rap­porte pas encore assez : les clients qui font appel à un coach se pré­oc­cupent du bud­get qu’ils vont allouer à la déco­ra­tion pro­pre­ment dite qu’au ser­vice d’un coach.

Formation en décoration d’intérieur,
DOCUMENTATION GRATUITE

Toutes les spécialités
en décoration d’intérieur

Décoration événementielle

Coach décoration

Home staging

Décoration merchandising

Décoration paysagisme

Design mobilier & accessoire