Décorateur home staging…

formation-decoration-interieur-home-staging

La majo­ri­té des pro­prié­taires peinent de nos jours à vendre leur bien immo­bi­lier. Afin de leur sim­pli­fier la tâche, les métiers de la déco­ra­tion d’intérieur se sont déve­lop­pés moyen­nant l’ouverture d’une autre branche qui est le home sta­ging, un concept aus­si appe­lé valo­ri­sa­tion immo­bi­lière. Son but ? Faire en sorte à ce que les futurs acqué­reurs tombent sous le charme de la mai­son dès leur pre­mier coup d’œil. Voi­ci tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de home stager.

Qu’est ce que le métier de home stager ?

Le home sta­ging est un concept d’origine anglo-saxonne qui a fait une entrée fra­cas­sante en France en 2007. Il s’agit d’un ensemble de tech­niques de déco­ra­tion inté­rieure qui vise l’a­mé­na­ge­ment et l’amélioration d’un bien immo­bi­lier réser­vé à la vente de sorte que sa ces­sion ne s’étale pas sur des années tout en conser­vant le prix sou­hai­té. À noter que cette tech­nique de déco dis­pose d’une forte noto­rié­té en Scan­di­na­vie et est récem­ment deve­nu très popu­laire en France (Paris, Lyon, etc) et en Europe.

Le rôle du home sta­ger consiste avant tout à assu­rer la pré­pa­ra­tion du bien immo­bi­lier des­ti­né à la mise en vente. Pour ce faire, il effec­tue un état des lieux poin­tilleux en exa­mi­nant cha­cune des pièces qui consti­tue l’habitation pour en opti­mi­ser l’a­mé­na­ge­ment de l’espace.

D’autre part, il avance une pro­po­si­tion de plan de réamé­na­ge­ment au pro­prié­taire dans lequel il détaille avec pré­ci­sion les dif­fé­rentes trans­for­ma­tions à appli­quer au loge­ment. Une fois le plan pro­po­sé vali­dé par le client, le home sta­ger exé­cute le pro­jet tout en veillant à créer une ambiance pro­pice à l’intérieur de la demeure tout en res­pec­tant son architecture.

En d’autres termes, la valo­ri­sa­tion d’un loge­ment pro­chai­ne­ment à mettre en vente est sa mis­sion prin­ci­pale et dans l’objectif de réus­sir son coup, il veille à ce que la déco­ra­tion pro­fes­sion­nelle mise en œuvre dans le bien immo­bi­lier concer­né soit d’un niveau supé­rieur et d’une sobrié­té extrême dans sa création.

En outre, il s’assure aus­si à ce que la déco­ra­tion ne soit pas trop per­son­na­li­sé afin qu’elle réponde au goût de tout le monde. Le désen­com­bre­ment des espaces, la mise en valeur des espaces habi­tables d’une pièce font éga­le­ment par­tie de ses champs d’activités et de ses techniques.

Dans le cas où cer­tains élé­ments des biens immo­bi­liers ont besoin d’une répa­ra­tion, c’est au home sta­ger de le réa­li­ser. Dans le cadre de son inter­ven­tion, le pro­fes­sion­nel de la déco­ra­tion inté­rieure spé­cia­li­sé en home sta­ging fait de son mieux pour appor­ter une lumi­no­si­té opti­male au sein du bien immo­bi­lier modifié.

Par ailleurs, si la mai­son est mar­quée de quelques défauts, le home sta­ger doit éga­le­ment faire de son mieux pour les mas­quer habi­le­ment. Dans la mesure où un rafraî­chis­se­ment des pein­tures est indis­pen­sable, le home sta­ger est tenu de le réaliser.

Le ran­ge­ment et le net­toyage de la rési­dence sont aus­si de son devoir tout comme la réa­li­sa­tion de nou­vel amé­na­ge­ment. Savoir intel­li­gem­ment se ser­vir des mobi­liers exis­tants pour avoir une toute nou­velle déco­ra­tion de qua­li­té est à attendre de cet arti­san ou entreprise.

Par­mi les métier de la déco­ra­tion, le home sta­ging est une acti­vi­té qui a de l’a­ve­nir sur le mar­ché de l’emploi.

Les compétences requises pour l’exécution du métier de home stager

Le métier de home sta­ger n’est pas fait pour tout le monde. Outre l’obligation de suivre une for­ma­tion de desi­gn adé­quate à cette pro­fes­sion, il y a un bon nombre de com­pé­tences spé­ci­fiques indis­pen­sables à l’ac­com­plis­se­ment de cette activité.

Un sens rela­tion­nel inné est la pre­mière qua­li­té que tout home sta­ger pro­fes­sion­nel doit dis­po­ser. En effet au cours de ses années de tra­vail, il sera ame­né à ren­con­trer direc­te­ment dif­fé­rentes clien­tèles avec les­quelles il doit savoir aisé­ment com­mu­ni­quer. Il doit, entre autres, être à mesure de per­sua­der et convaincre les clients en leur pré­sen­tant des choix et argu­ments indis­cu­tables. D’autre part, il doit être un véri­table diplo­mate et une per­sonne digne de confiance.

Dans le cadre de la réa­li­sa­tion d’un pro­jet, le home sta­ger se ren­dra fré­quem­ment chez son client et aura donc l’occasion de décou­vrir ses habi­tudes de vie. Ain­si, il est de rigueur qu’il soit dis­cret de sorte que le pro­prié­taire ne le consi­dère point cette expé­rience comme intrusive.

En outre, toute per­sonne dési­rant deve­nir home sta­ger doit faire preuve d’une grande rapi­di­té et d’une réac­ti­vi­té extrême. En effet, les prises de déci­sions se font sou­vent à la hâte et cela ne laisse place à aucun doute ou à un moment d’hésitation. Il doit déci­der au bon moment la modi­fi­ca­tion à appor­ter dans le logement.

Le métier de home sta­ger exige éga­le­ment les apti­tudes per­son­nelles sui­vantes : un grand sens de l’organisation, des com­pé­tences rela­tives dans l’univers des cou­leurs et des espaces, de l’am­biance, de la créa­ti­vi­té, du dyna­misme sans oublier le cha­risme, la poly­va­lence, le dyna­misme et un sens aigu de l’esthétisme. Tout cela ne s’ap­prend pas en formation.

Et le der­nier, mais non le moindre, le déco­ra­teur inté­rieur spé­cia­li­sé home sta­ging doit être capable de pré­sen­ter des pro­jets entiè­re­ment réa­li­sables, infaillibles et adap­tés au style du bien immo­bi­lier sur lequel il va tra­vailler.
 

Qui peut constituer la clientèle d’un home stager ?

La clien­tèle du déco­ra­teur home sta­ger est prin­ci­pa­le­ment com­po­sée de par­ti­cu­liers envi­sa­geant de mettre en vente leur bien. Bien que ce tra­vail soit d’une grande célé­bri­té, trou­ver des clients relèvent tou­jours du dif­fi­cile si bien qu’il soit conseillé au home sta­ger de col­la­bo­rer étroi­te­ment avec les agences immo­bi­lières afin de contrac­ter plus de clients. S’adresser aux pro­fes­sion­nels du bâti­ment leur est éga­le­ment recom­man­dé, car les per­sonnes qui exercent dans ce milieu sont à même de leur ame­ner des clients en plus.
 

Travailler en tant que home stager : avantages et inconvénients

L’avantage majeur de ce métier est qu’il est en plein essor, ain­si la chance de trou­ver des contrats est très éle­vée, sur­tout si vous signez un par­te­na­riat avec les pro­fes­sion­nels. En outre, la rému­né­ra­tion est rela­ti­ve­ment attrayante bien qu’elle varie en fonc­tion de l’effectif de clients trou­vés. Un home sta­ger qui débute dans ce domaine touche, par exemple, dans les 2.000 euros s’il tra­vaille au sein d’une agence immo­bi­lière en tant que salarié.

L’inconvénient prin­ci­pal de cette pro­fes­sion est la rude concur­rence, car il y a peu de cours / for­ma­tions ou centre de for­ma­tion / école spé­ciale axée sur le home sta­ging. Ain­si toute per­sonne qui s’y connaissent en déco­ra­tion d’intérieur peuvent se tar­guer d’être un home sta­ger. À noter que ce métier ne fait vivre que si vous par­ve­nez à amas­ser beau­coup de clients, à vous consti­tuer un réseau solide ou à vous trou­ver un poste / stage au sein d’une socié­té tra­vaillant dans le bâtiment.

Formation en décoration d’intérieur,
DOCUMENTATION GRATUITE

Toutes les spécialités
en décoration d’intérieur

Décoration événementielle

Coach décoration

Home staging

Décoration merchandising

Décoration paysagisme

Design mobilier & accessoire