Décoration évènementielle

formation-decoration-interieur-evenementiel

La vie en tant que déco­ra­teur d’événements peut être une expé­rience exci­tante. Il est non seule­ment très gra­ti­fiant, mais vous offre éga­le­ment la pos­si­bi­li­té de ren­con­trer des gens de toutes les couches de la socié­té, tout en décou­vrant des endroits splendides.

La décoration évènementielle :
c’est quoi ?

Déco­rer un évé­ne­ment est l’art de trans­for­mer un lieu de récep­tion en un endroit qui n’a tou­jours été qu’imaginé par ceux qui s’y ren­dront. C’est le résul­tat d’un effort minu­tieux pour embel­lir un lieu pour des récep­tions de mariage et des sémi­naires, ou encore des céré­mo­nies funèbres.

La pre­mière chose qui attire l’attention, lors d’un évé­ne­ment, avant la nour­ri­ture, les bois­sons… est le cadre et l’ambiance créée par le décor. Un déco­ra­teur d’événements est un arti­san qui a comme obses­sion de créer l’effet « waouh » lors de tout type d’évènements.

La déco­ra­tion évè­ne­men­tielle est un peu liée à l’organisation d’événements, car elle consiste à coor­don­ner l’aspect d’un évé­ne­ment afin de par­ve­nir à une ambiance pré­mé­di­tée et vou­lue.

La prin­ci­pale dif­fé­rence réside dans le fait que la per­sonne char­gée de la déco­ra­tion n’est pas impli­quée dans la ges­tion et le sui­vi de tout le per­son­nel de l’évènement.

Le ou la déco­ra­teur (rice) évè­ne­men­tielle s’occupe plu­tôt de la beau­té du lieu et des acces­soires y affé­rents : bou­geoirs, vases, fleurs, rubans…, en d’autres termes, tout ce qui est côté esthétique.

Comment devenir spécialiste en décoration évènementielle ?

Vous avez cer­tai­ne­ment besoin d’une for­ma­tion pour être un déco­ra­teur d’événements opé­ra­tion­nel. La déco­ra­tion évè­ne­men­tielle com­porte dif­fé­rentes sections.

Il est néces­saire de suivre une for­ma­tion avant de se lan­cer dans le métier, et même une fois dedans, une actua­li­sa­tion fré­quente des acquises est recommandée.

Dans ce métier, vos prin­ci­paux pro­fes­seurs sont votre pas­sion, votre ima­gi­na­tion et votre créa­ti­vi­té. Plu­sieurs centres de for­ma­tion pro­posent doré­na­vant une for­ma­tion dans ce métier. Ladite for­ma­tion pou­vant être sui­vie soit à dis­tance, soit en présentiel.

La for­ma­tion en déco­ra­tion évé­ne­men­tielle vous per­met­tra de com­prendre les bases et le fonc­tion­ne­ment du métier de déco­ra­teur évè­ne­men­tiel afin de savoir réa­li­ser seul les dif­fé­rents arran­ge­ments flo­raux néces­saires pour la déco­ra­tion flo­rale d’un évé­ne­ment ; puis, à décou­vrir tous les rôles qu’incombent cette fonc­tion. À noter que la déco­ra­tion inclut d’autres matières en dehors des fleurs.

Après la for­ma­tion, il est pri­mor­dial d’entamer les démarches néces­saires afin de deve­nir une entre­prise indi­vi­duelle si vous vou­lez faire de la déco­ra­tion évè­ne­men­tielle votre gagne-pain. Pour ce faire, ren­sei­gnez-vous auprès du centre fis­cal, ou de la chambre du commerce.

En résu­mé, pour deve­nir spé­cia­liste en déco­ra­tion évè­ne­men­tielle, vous devriez d’abord suivre une for­ma­tion des­ti­née à cette fin. Puis, une fois votre diplôme ou cer­ti­fi­cat en main, vous devrez régu­la­ri­ser votre situa­tion, et enfin, vous pour­rez com­men­cer à cher­cher vos pre­miers clients.

Quel genre de clientèle est ciblée par ce métier ?

Allant des par­ti­cu­liers aux grandes entre­prises ou asso­cia­tions, la déco­ra­tion évè­ne­men­tielle a une vaste clien­tèle. En effet, toute per­sonne orga­ni­sant un évè­ne­ment pour­rait faire appel à une déco­ra­trice évènementielle.

Les par­ti­cu­liers peuvent faire appel à un ou une spé­cia­liste afin de déco­rer un lieu où se tien­dra un mariage, un bap­tême ou toute autre céré­mo­nie fami­liale comme un anni­ver­saire, une sor­tie de pro­mo­tion, une sou­te­nance de mémoire de fin d’études, une pen­dai­son de cré­maillère, un baby-sho­wer, etc.

Une entre­prise quant à elle pour­rait avoir besoin du ser­vice d’une déco­ra­trice évè­ne­men­tielle lors d’un sémi­naire ou un salon, une expo­si­tion ou une porte ouverte, etc.

Les asso­cia­tions sont aus­si sus­cep­tibles d’avoir besoin de ce pro­fes­sion­nel lors d’une confé­rence de presse, un gala de cha­ri­té, un dîner dan­sant ou toute autre acti­vi­té en public.

Les pres­ta­tions pou­vant être sur mesure, la clien­tèle d’une déco­ra­trice évè­ne­men­tielle inclut toutes les classes sociales. Après, comme chaque client est unique, c’est lors d’un entre­tien que les deux par­ties se met­tront d’accord sur la nature de pres­ta­tions à effec­tuer et le coût y afférent.

Le métier de décoratrice évènementielle :
La médaille et ses revers

Le métier de déco­ra­trice évè­ne­men­tielle est une source d’autosatisfaction et de fier­té ! Il est plus que nor­male de res­sen­tir cela après des heures de va-et-vient et de tra­vail non-stop. En plus de ces sen­ti­ments, ce métier per­met d’entrer en contact avec plu­sieurs gens avec des per­son­na­li­tés différentes.

En effet, ce métier implique un fort rela­tion­nel, et cette rela­tion com­mence dès le pre­mier entre­tien où le pro­fes­sion­nel essaie de connaître le goût de ses clients tout en essayant de savoir exac­te­ment le genre de déco à faire pour atteindre son objectif.

Ce métier est aus­si une décou­verte per­ma­nente : il y a tou­jours à apprendre, et les connais­sances acquises ont besoin d’être actua­li­sées afin d’avoir plus d’expérience. Côté « enve­loppe », on accorde beau­coup d’importance à la déco­ra­tion lors d’un évè­ne­ment. Ce métier est donc très rapporteur !

Hélas, à chaque médaille ses revers comme on dit. Quelques incon­vé­nients liés à ce métier sont le stress et la fatigue. La contrainte temps est un fac­teur non négli­geable, ensuite vient l’exigence du client : la peur de déce­voir les clients entraîne un stress impor­tant ! Puis, le rythme et les horaires sou­vent tar­difs sont plus que fati­gants. Enfin, le pro­blème posé par les sai­sons : l’été est la sai­son pré­fé­rée de tous pour orga­ni­ser divers évè­ne­ments, et de ce fait, il se peut qu’une déco­ra­trice évè­ne­men­tielle reste inac­tive pen­dant une cer­taine période de l’année. Et inac­tion signi­fie pas de revenu.

Formation en décoration d’intérieur,
DOCUMENTATION GRATUITE

Toutes les spécialités
en décoration d’intérieur

Décoration événementielle

Coach décoration

Home staging

Décoration merchandising

Décoration paysagisme

Design mobilier & accessoire